A PROPOS

Etre au monde par les vertus du poème, c’est apprendre à se déposséder de quelque chose. La poésie devient par là même, une odyssée intérieure des plus périlleuses. Elle conduit à une mutilation de soi dans la mesure où se mettre en scène, c’est se projeter dans une réalité troublante où le moi se laisse corseter par le simulacre. Mais, c’est justement parce qu’il y a cette nomadité du moi et du sens que la création poétique irrigue le doute de soi et de l’existence en épousant les disjonctions, les transgressions du déjà-là.

La poésie est un moyen de communication parmi tant d’autres. Communication d’idée, de pensées, d’émotions, de sentiments, etc. Souvent énigmatique et obscure en apparence mais toujours dramatique et aggressive, elle est le fidèle miroir de notre époque. C’est un langage nouveau, différent de l’usuel, mais c’est peut-être pour cette raison qu’elle est dotée d’une valeur expressive extraordinairement intense.

Chants de phalènes est ma façon à moi de m’engager, d’être poreux aux problèmes de la société, de l’homme et de mon temps. C’est le chant intérieur de mon âme tourmentée qui cherche un asile et peine à trouver la paix au fond de son exil. C’est l’enfant qui pleure, c’est le jeune africain en quête d’identité, en quête de son histoire, c’est l’amant blessé toujours en quête d’amour, c’est les autres dans moi, et moi dans les autres. Cette odyssée peint et dépeint le monde, ses peines, ses joies, ses maladies. C’est surtout un appel au réveil des consciences.

Dominique LONG W.



4 commentaires

  1. galatea 12 mai

    Bonjour Dom…
    quelle richesse dans ton propos!
    Tes mots font connaitre ton amour,ta passion pour la poesie et passent bien une vivacité d’esprit qui me touche …
    Au plaisir de te lire encore.
    Bien amicalement,
    galatea

    Dernière publication sur Galatea Belga Broderies : Un altro autunno

  2. domilong 12 mai

    Merci Galatea pour ta visite et au plaisir de te lire.

  3. galatea 14 janvier

    Dom t’est disparu!! Dommage qu’on ne puisse plus lire te beaux poemes qui nous racontaient l’Afrique à travers ta mélancolie et ta merveilleuse sensibilté.
    Bises et bonne continuation…
    lilia

    Dernière publication sur Galatea Belga Broderies : Un altro autunno

  4. domilong 16 janvier

    Bonjour Lilia, heureux de te lire et merci pour tes encouragements.

Laisser un commentaire

L'Amour Astral |
Le désert de l'oubli |
laroutedusang |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | conteuse d'histoires
| Jardin de jasmin
| Au coeur des citations